Burgers végé-à-la-va-vite

 

bloody veggie

Tout ce que je fais à manger, quotidiennement, n’est pas sur le blog. Et pourtant, parfois, je m’en mords les doigts. « Quoi? Mais pourquoi tu n’as pas pris la photo de cette soupe harira du tonnerre? » « Zutdeflûte, tu n’as pas noté les proportions de la tarte salée! de la brioche! du porridge! des bricks! ». J’ai tendance à croire que tout plat ne mérite pas sa place sur le blog. Une photo ratée? Je ne fais pas d’article. Et pourtant, en faisant ces petits pains au steak de soja, avec tout plein de trucs achetés au supermarché, je me suis régalée. Je me souviens alors que le blog est avant tout mon carnet de recettes, celui qui me permettra d’avoir mes recettes sous le coude cet été, en vacances, sans emporter les 40 zillions de post it et papiers arrachés qui me servent de « carnet ».
Car oui, dans la cuisine, on a un tableau en liège tout beau où je punaise des recettes de magasines ou de blogs. Mais surtout il y a la recette du chiffon cake sur un morceau de prospectus pour un restaurant mexicain, sur le frigo. La recette du pina colada cake de Smitten Kitchen et celle du gâteau au chocolat de Larousse sont sur une feuille A4 déchirée (oui, tout est toujours déchiré, jamais coupé proprement) coincée derrière l’étagère à épices. Et les post-it, aïe aïe aïe, tant de recettes notées dessus, tant de chances de les balancer à la poubelle sans faire gaffe… Je ne note que les proportions et le temps de cuisson, alors tout ressemble à des listes de courses. Bref, un blog ça doit aussi servir de stock à post it, du coup je note pour moi, et peut-être pour vous, cette recette qui ne paye pas de mine mais qui a fait ma journée.

Burgers bloody veggie du retour du supermarché (nettement moins chic que le marché):
2 « petites boules de Froment » au rayon boulangerie de carrefour, ou des faluches (dans le Nord, bien sûr)
1 steak de soja à l’indienne (Sojasun au rayon frais)
du guacamole de la marque « Blini », une belle découverte pour quelqu’un d’exigeant en matière de guaca
de la fêta
des tomates cerises coupées en rondelles
une carotte pelée et râpée finement
des graines de sésame
+ de la salade de printemps assaisonnée + ciboulette + graines de courges

Faire cuire le steak de soja, coupez le en deux.
Couper les petits pains en deux et tartiner de guacamole. Ajouter un peu de carottes râpées sur le pain du bas, de la fêta, des tomates, des graines de sésame torréfiées, ou pas. Ajoutez le demi-steak sur chaque « bas » et rabattez les « hauts ». Servez avec la salade sur la terrasse en regardant pousser vos tomates avec amoooouuur.