Gâteau aux quetsches & fleur d’oranger inspiré de chez Léontine (plumplumquestschescake)

La dernière fois que je suis allée Chez Léontine, la team (la léonteam?) proposait un gâteau à la fleur d’oranger et à la confiture de quetsches. Avec mon diabolo à l’orgeat (encore et toujours…), j’ai dégusté une part de gâteau nature légèrement parfumé à la fleur d’oranger et fourrée avec une poêlée de quetsches. Je me suis inspirée de mon délicieux goûter pour refaire un gâteau quetsches et fleur d’oranger à la maison. J’ai décidé de faire un biscuit de savoie (Chez Léontine, le gâteau était un peu plus dense, la parfaite équation entre le gâteau au yaourt et la génoise) à la fleur d’oranger et de le garnir avec la confiture de quetsches faite le jour-même et quelques quetsches fraîches qui avaient passées la nuit dans le sucre. Le résultat fut à la hauteur, le biscuit était léger, aérien et délicatement parfumé et les quetsches dans leur confiture maison pleines de goût. Plus qu’à retourner chez Léontine, et refaire des gâteaux aux quetsches tout l’automne.

6 oeufs – 200 g de sucre – 120g de fécule de maïs – 1 c.c d’arôme de fleur d’oranger – de la confiture de quetsches (environ 150 g) – 150 g de quetsches – du sucre glace (facultatif)

Préchauffer le four à 120°.
Séparer les blancs des jaunes. Fouetter les jaunes avec le sucre versé petit à petit jusqu’à ce que le mélange soit blanc et mousseux. Ajouter la fleur d’oranger puis la fécule tamisée et mélanger.
Monter les blancs en neige, incorporez les délicatement au mélange.
Beurrer un moule de 24cm de diamètre, verser la préparation et enfourner pour 50 mn.
Lorsque le gâteau est cuit, le laisser 10 mn dans le four éteint, porte entrouverte.  Démouler et laisser refroidir sur une grille.
Après complet refroidissement (le lendemain pour moi), couper le gâteau au centre, horizontalement et tartiner la base de confiture de quetsches. Déposer quelques quetsches coupées en deux sur la confiture (mes quetsches ont passées la nuit dans un peu de sucre, elle seront cuites par le sucre, plus tendres) et refermer avec l’autre moitié du gâteau. Saupoudrer de sucre glace.