To Marocco with love: Montecaos et Escargots de Latifa

Mon dernier article sur les pâtisseries orientales coïncidait avec la sortie du film frenchie de Woody Allen (Midnight in Istanbul: les Baklavas et les Maamouls aux pistaches). Cette semaine, j’ai réalisé des escargots de Latifa et des m’hancha et je suis allée voir To Rome with love. « Coincidence? I think not« . Comme d’habitude, j’adore les pâtisseries dégoulinantes de miel, et comme d’habitude Woody me déçoit un peu. Ce n’est pas nouveau, je fais partie de ceux pour qui Woody ne reviendra pas. Et même si Midnight in Paris m’avait plutôt réconcilié avec le cinéaste névrosé, Manhattan est loin, et moi, je boude les Alleniens. Dans le week-end, j’ai également vu La part des anges qui m’a vraiment plu (d’ailleurs savez-vous ce qu’est « la part des anges« ?) et The apartment de Billy Wilder (un petit peu long mais quel plaisir de revoir des films en noir et blanc dans une salle de cinéma, et Jack Lemmon est excellent). Quant à Woody, je retiens que Roberto B. a tendance à m’exaspérer même si l’idée du mec lambda devenant célèbre sans aucune raison m’a plutôt fait sourire, et que Ellen Page-Jessie Eisenberg -malgré leurs visages inchangés depuis leur 15 ans- sont définitivement des acteurs à suivre. Le reste, à vous de voir. Ou pas.

Et la cuisine alors? Pas de recettes aujourd’hui, seulement les liens.
Les escargots de Latifa ainsi que les montecaos, recette chipée chez Loukoum, étaient très réussis. Il faut passer un peu de temps en cuisine, la première fois que l’on en fait en tout cas, mais on se familiarise vite avec la technique, et je me suis beaucoup amusée à les faire! J’ai trouvé la pâte de dattes chez Grandfrais (j’en ai également vu dans les épiceries orientales de Wazemmes, à Lille).
Les m’hancha viennent de chez Cakes in the city. La pâte à l’amande ressemble un peu à celle de l’amaretti mais avec des notes orientales (citron et fleur d’oranger), délicieux (mais moins original que les escargots). Pas de photos pour ceux-ci!