Le brunch du dimanche des examens (millefeuille oeufs brouillés et bacon au sirop d’érable, scones encore tièdes à la confiture)

Pour se donner des forces avant un dimanche après-midi de révisions! Préparation express et à 4 mains du brunch en écoutant Jacques Audiard et Rébecca Manzoni. Du bacon et des oeufs brouillés transformés en millefeuille (pour changer un peu du toast) et arrosés de sirop d’érable, et les british scones de la BBC dévoilés par mon Indiana Jones à moi, Loukoum, qui les a tellement encensés que les tester était devenu une priorité (Mummy, be ready, j’ai trouvé des super scones!) + du jus d’oranges fraîchement pressées. Au boulot!

Millefeuille oeufs brouillés et bacon au sirop d’érable:

8 tranches de bacon (ou 6 pour un plus petit millefeuille) rondes – 4 oeufs – 3 c.à.s de crème fraîche épaisse – 1 pincée de sel – poivre – ciboulette – 1 poignée de gruyère râpé – 1 noix de beurre – sirop d’érable

Faire revenir le bacon dans une poêle. Pendant ce temps, casser les oeufs dans un bol, battre avec une fourchette. Ajouter la crème, le gruyère, le sel, le poivre et la ciboulette fraîchement ciselée. Mélanger.
Dans une casserole, faire fondre la noix de beurre, ajouter le mélange d’oeufs et faire cuire sans cesser de mélanger au fouet.
Lorsque la texture vous plaît (ne pas rester trop sur le feu, sinon les oeufs vont être tout secs!), retirer du feu.
Mettre une tranche de bacon dans chaque assiette, ajouter un peu d’oeuf brouillé, du bacon, de l’oeuf, du bacon, de l’oeuf, du bacon. Arroser d’un peu de sirop d’érable (à goûter impérativement!).

Scones de la BBC via Loukoum:

350 g de farine – 4 pincées de sel – 1 sachet de levure chimique – 85 g de beurre coupé en morceaux – 1 c.à.s de sucre – 115mL de lait fermenté (Yoplait en fait, trouvé chez Inter, repéré chez Monop aussi) – 65mL de lait demi-écrémé – du mascarpone – de la confiture de framboises/fraises/ce que vous voulez.

Préchauffer le four et la plaque de cuisson à 200°.
Mélanger la farine, le sel, la levure. Ajouter le beurre et sabler du bout des doigts. Ajouter la cuillère de sucre. Faire tiédir les laits. Ajouter à la préparations sèche. Avec un couteau rond ou votre index propre, mélanger pour amalgamer le liquide au sec. Dés que c’est amalgamé, pétrir très légèrement (à minima, c’est à dire le moins possible, dés que la pâte est belle on n’y touche plus. Si l’on veut se défouler en pétrissant une pâte 10 minutes, on fait du pain!): faire seulement 4, 5 tours de pâte (40 secondes à peine!) pour lui donner une forme de boule (Attention, il faut pétrir le moins possible mais la pâte doit tout de même être un peu « jolie »).
Déposer la pâte sur le plan de travail fariné, et étaler légèrement avec vos mains (3 cm d’épaisseur), avec un emporte pièce ou un verre de diamètre 5 cm, faire des ronds dans la pâte, d’un coup sec. Quand  2, 3 scones sont découpés, rassembler les chutes de pâte en pétrissant très brièvement et répéter l’opération jusqu’à épuisement.
Enfourner les scones sur la plaque chaude recouverte d’un papier cuisson, pour 12 minutes.
Déguster tièdes, à la sortie du four ou froids. (À conserver dans un sac congélation à température ambiante et à réchauffer avant dégustation).

Les scones se mangent avec une double crème (clotted cream) introuvable ici, nous les avons donc mangé avec de la triple crème (pas bêtes les affamés!) italienne, du mascarpone, et un peu de confiture à la framboise.  Un délice.