Brotknepfles au coeur coulant vache qui rit devant High Fidelity

Suite de la soirée plateau télé + plat alsacien avec High Fidelity et des brotknepfles à la vache qui rit, petites quenelles de pain revisitées par Loukoum. Ceux qui me connaissent savent que la vache qui rit est plus que mon pêché supra mignon. C’est la seule chose qui sera toujours dans mon frigo, l’unique fromage dont je ne me lasse pas, le produit que je défends bec et ongles (et griffes et orteils et oreilles) contre tous ces rabat-joie de la vache qui rit (« ouais mais c’est pas du tout un fromage, non mais attends, attends, tu sais avec quoi c’est fait? Des croûtes de fromage! Et puis pas des bonnes. Non mais vraiment, et ça se dit amateur de fromage…« ) Des croûtes de munster sous les ongles que je leur mettrai à ces médisants moi! La vache qui rit, du pur génie je vous dis! Et Loukoum en a glissé un morceau dans ses brotknepfles… Délicieux! À la question, pourquoi la vache qui rit rit? Ce soir je réponds: car elle regarde probablement High Fidelity. Après avoir un tout petit peu de mal à former des quenelles (hey, je suis novice!), c’est devant John Cusack faisant des top 5 que nous avons dégusté nos brotknepfles… et quel bonheur de couper la quenelle de pain pour y découvrir de la vache qui rit fondue!

250 g de pain – 450 g de lait – 2 oeufs moyens – 150 g de farine – huile d’olive – sel -poivre – noix de muscade – ciboulette fraîche – 8 vache qui rit

Couper le pain en morceaux et le faire tremper dans le lait. Si vous mélangez pain sec et frais, imbiber d’abord le pain sec puis, quand il est ramolli, ajouter le pain frais.
Éplucher et émincer les échalotes. Dans une poêle avec un peu d’huile, faire dorer les échalotes. Réserver. Ne laver pas la poêle!
Récupérer les morceaux de pain, les presser entre les mains. Dans un grand bol, battre les œufs puis ajouter le pain déchiré en petits morceaux,mélanger. Ajouter la farine, la ciboulette (à foison!), les échalotes, du sel, du poivre, un peu de noix de muscade. Bien mélanger, la pâte doit être homogène.
Couper les vache qui rit en deux.
Dans une casserole, porter une grande quantité d’eau salée à ébullition, puis baisser le feu. Et là, je laisse parler Loukoum parce que c’est tout de même bien expliqué:
« Prélever un peu de préparation avec une cuillère à soupe, y déposer une demie portion de vache qui rit, avec une autre cuillère à soupe prélever un peu de préparation, la déposer au dessus de la vache qui rit puis à l’aide des deux cuillères, façonner des quenelles en tassant un peu la préparation, déposer les quenelles dans l’eau bouillante, si nécessaire procéder en deux étapes pour ne pas mettre trop de quenelles en même temps dans la casserole. » Laisse cuire  8 à 10 minutes puis égoutter et faire dorer dans la poêle « à échalotes ». Servir avec une bonne salade verte et un petit bol de soupe devant High fidelity.

Et High Fidelity?


Top 5 des raisons de regarder High Fidelity, adapté du roman de Nick Hornby:
– la BO
– John Cusack
– Jack Black
– Stephen Frears
– les top 5

Rob Gordon (John Cusack, toujours bien aimé ce mec là, je ne sais pas pourquoi, il est sympathique. Pour citer quelques films: Dans la peau de John Malkovich, Minuit dans le jardin du bien et du mal, le Maître du jeu, Les arnaqueurs…) travaille dans sa boutique de disques avec Dick (Todd Louiso, très bien) et Barry (Jack Black, drôle et grimaçant, à la limite de l’agacement, mais gentiment (vous avez remarqué les rimes en « en »?), on l’aime bien, mais il ne faut pas regarder deux de ses films à la suite). Lorsque Rob se fait jeter par sa copine, il passe en revue ses 5 pires ruptures et part à la recherche de ses ex pour essayer de comprendre quel est son problème… Parmi elles, on reconnaitra Catherine Zeta-Jones, horripilante en néo-bobo snobinarde. C’est drôle, bien foutu, il y a une chouette BO, un film à la première personne, avec des face caméra (on aimerait lui répondre parfois) et John Cusack y fait des top 5 à tout bout de champ: Top 5 des ruptures, Top 5 des chansons qui parlent de la mort, Top 5 des faces A premier titre, Top 5 des métiers rêvés etc. Oui oui, ces mecs là  connaissent le track one face A des vinyles. r-e-s-p-e-c-t (Aretha, track one, face A….probablement.). Une bonne petite comédie, sentimentale et rock’n’roll, juste ce qu’il faut pour un plateau télé un soir de semaine.

Top 3 des films avec Jack Black:
Be kind, rewind (« Soyez sympa, rembobinez » mais j’ai un faible pour le titre en VO), Michel Gondry
Rock Academy , Richard Linklater
– La voix de Kung-fu Panda?

Top 5 des films de Stephen Frears:
– Les liaisons dangereuses
– The Van
– High Fidelity
– Les arnaqueurs – The Queen
– Tamara Drew

Top 3 des répliques:
Rob, I’m telling you this for your own good, that’s the worst fuckin’ sweater I’ve ever seen, it’s a Cosby sweater. A Cooooosssssssby sweataahhhh. 


– Rob it’s your turn
– Ok, I’m feeling kinda  basic today, Top 5 side ones, track ones: Janie Jones, The Clash  from The Clash, Lets get it on from Marvin Gaye ‘s Lets get it on, Nirvana Smelsl like teen spirit off of Nevermind…
  – Oh no, Rob, that’s not obvious enough, not at all.


– 
It guess it looks as if you’re reorganizing your records. What is this though?          Chronological?
– No…
– Not alphabetical…
 – Nope.
– What?
– Autobiographical.
– No fuckin’ way.