C’était au temps où Bruxelles bruxelait: bonnes (& moins bonnes) adresses

Je m’excuse à l’avance des photos qui ne sont vraiment pas belles, je ne pensais pas faire d’article! Promis, le prochain voyage je fais attention!

Dîner à l’Houtsiplou:

Bruxelles sous la neige, Thomas et moi trempés jusqu’à l’os, la porte de l’Houtsiplou qui s’ouvre à nous. Un cadre vraiment chouette, chaleureux et accueillant où une fresque comique faite de petits dessins retrace l’histoire de la Belgique. Serveurs et gérant sympathiques, toilettes de murs d’ardoises sur lequel on peut écrire partout (si vous voyez un petit burger dessiné, c’est moi!), livres sous les fenêtres (guide de NYC consulté en attendant nos burgers, ça donne des envies de voyage!). Thomas a commandé un burger classico (boeuf, cheddar, salade, tomates, sauce BBQ, oignons, frites) et moi un cocotte (filet de poulet pané, bacon, cheddar, salade, tomates, sauce BBQ, frites). Je vous mets le lien de leur carte (colorée et sympa, à l’image du restaurant) ici. Première constatation: les burgers sont énormes. Même un peu trop énormes. On ne peut les manger ni en croquant dedans, ni en découpant au couteau. Il faut retirer le pain du dessus, puis essayer de manger comme on le peut, pas vraiment élégamment. Évitez le rendez-vous galant à l’Houtsiplou! Les burgers n’étaient pas sensationnels, le pain était moyen, mon poulet trop gros et trop sec, les oignons frits complètement cramés et mis sur le côté. Globalement passable, un peu cher (14€) pour la qualité du burger.

Houtsiplou
9 place Rouppe, Bruxelles

Pause goûter à l’A.M. Sweet

Une pépite. Un endroit comme il y en a trop peu. Nos chocolats chauds ont été fouettés à la main par le monsieur-à-lunettes qui tient le salon de thé, avec une touche de cannelle (« Évidemment! » nous a-t-il dit lorsqu’on lui a demandé s’il en mettait) à peine perceptible mais qui a enchanté notre tasse de chocolat. La part de moelleux au chocolat était juste exceptionnelle, mais où diable ont-ils trouvé leur recette? De notre petite table, on voyait l’homme fouetter nos chocolats, les jeunes filles sortir les gâteaux du four et préparer des théières de thé « Mariage frères », la femme derrière le comptoir vend des chocolats, du thé, des confiseries aux clients apparemment habitués et leur chien (oui, dommage pour les allergiques…) se repose sur le palier de l’escalier, que l’on doit prendre pour arriver dans la seconde salle du salon de thé, aussi chaleureuse et cosi que la première. Une super adresse recommandée et (je dirai même plus) doublement recommandée (Thomas a adoré le moelleux et a lorgné sur un cannelé bordelais pendant tout le goûter sans en prendre. « Je vous en mets un de côté demain » lui a dit la femme du comptoir). Si on était resté plus de trois jours, je pense qu’on y serait allé chaque jour de notre voyage pour tester tous leurs gâteaux!

A.M. Sweet
4 Rue des Chartreux

Dîner à la Fin de siècle

Une super adresse sur Bruxelles. Conseillée par notre hôte, nous n’avons pas été déçus. Une brasserie sans enseigne (mais en face du salon de thé!), toute en longueur, le service y est excellent, l’accueil extrêmement sympathique et la cuisine très bien. Un super rapport qualité-prix. Thomas a pris un lapin à la Kriek qui était délicieux et très généreux avec plein de petits légumes vapeur. J’ai pris une carbonnade à la Chimay, énormissime, avec une purée pomme-de-terre/céleri super bonne. Le cadre est chaleureux et nous avons dégusté nos plats dans un brouhaha agréable, les tables, à peine séparées, permettent d’engager facilement la conversation avec les voisins (si on le désire!) ou de lorgner sur les plats d’à côté pour se décider. Bref, notez notez notez l’adresse dans vos carnets pour votre prochain week-end bruxellois.

La fin de siècle
9 rue des Chartreux
De la soupe à 4,70 € à l’entrecôte à 18 €.