Brioche de Nanterre

Telle est ma quêêêêête. LA brioche. J’essaye tant bien que mal de réaliser la brioche de mes rêves. Quoique je fasse, elle ne ressemble jamais à celle de mon boulanger. Et j’ai beau voir les articles des bloggers sur des brioches soit disant parfaites, je peine à le croire. Je sens d’ici leur odeur de levure bien trop forte, leur croûte dure due à la machine à pain et leur mie trop serrée, trop compacte, trop étouffe-chrétien. Cette fois ci, je teste la recette du mini-marabout « Brioches » qui utilise un repos au frais et une tonne de beurre… Je me rapproche de ce que je voulais & c’est de loin, la meilleure brioche que j’ai faite!

350 g de farine – 200 g de beurre – 4 oeufs+1 jaune – 15 g de levure fraîche – 50 g de sucre – 5 g de sel

À la main:
Mettre la farine dans un récipient, mettre d’un côté le sel, d’un autre le sucre, et d’un autre la levure émiettée.
Faire un puits et ajouter les 4 jaunes d’oeufs. Pétrir pendant 15 minutes. Ajouter le beurre coupé en morceaux et pétrir pendant une dizaine de minutes. Mettre un linge propre et laisser reposer 30 minutes. Mettre au frigo pour 12 heures. Sortir la pâte du frigo et modeler 8 boules. Beurrer et fariner un moule à cake, déposer les 8 boules dans le fond (4 d’un côté, 4 de l’autre, serrez un peu!).  Couvrir d’un linge propre et laisser reposer une à deux heures dans un endroit à l’abri des courants d’air. Préchauffer le four à 180°. Badigeonner la brioche avec le jaune d’oeuf et enfourner pour 10 minutes puis baisser à 160° pour 15 minutes.

Retrouver l’article de Libération sur Norman ici & le site de Norman (pour ceux qui auraient loupé le buzz) ici