Apéro d’un triple anniversaire

Pour l’anniversaire de ma mère, ma soeur et ma tante (rien que ça), j’étais chargé de l’apéro-dinatoire-du-midi (on ne fait pas dans la simplicité chez nous). Thomas et moi avons passé un jour et demi à cuisiner, au menu:

 Gougères au fromage
Cake charcutier (recette qui vient d’ici, pour changer)
Rilletes de saumon & mini blinis pas maison (oui je sais…sinon la recette vient d’ici)
Cannelés conté-jambon cru
Gaspacho de melon
Houmous de betterave (venant d’ici) & crudités
Tarte citron confit, carottes et coriandre
Feuilletés de sardines aux piments
Wraps au saumon
Escargots feuilletés au pesto rosso (ici)
Feuilletés de sardines citron & menthe
Sablés parmesan-cumin et parmesan-pavot
Tarte mascarpone fraises
Tarte glacée chocolat-spéculoos

+

Baklavas (chez ppdb, ici)
Macarons poussins de chez Manue
Amarettis (chez ppdb, ici)

On s’active en cuisine en écoutant Nino: ♪ La maison près de la fontaine – Nino Ferrer et les Black eyed peas: Dum diddly – Black eyed peas (celle ci c’est quand nous devons speeder!)

Gougères au fromage:

J’utilise toujours la même recette de pâte à choux. C’est une amie de ma mère qui me l’a apprise il y a des années, je l’avais alors retapé fièrement sur mon superordiwindows97. La recette demeure dans un coin de la cuisine, on ne la range même pas avec les cahiers de cuisine car on s’en sert trop régulièrement!

(préparées le matin même, les gougères sont meilleures fraîches!)

1/4 L d’eau – 100 g de beurre – 150 g de farine – 4 oeufs moyens – du gruyère râpé (j’ai toujours fait au pif, disons 2 bonnes poignées et demi) – du sel

Préchauffer le four à 180°. Porter l’eau à l’ébullition avec le beurre coupé en morceaux. Quand le beurre est fondu et que l’eau bout, retirer la casserole du feu et ajouter la farine d’un seul coup (n’ayez pas peur), mélanger avec une cuillère en bois (même pas de grumeaux, c’est magique). Remettre sur feux doux pendant 1 à 2 minutes en remuant énergiquement (ça va assécher la pâte). Transvaser la pâte dans un récipient, ajouter les oeufs un à un en les incorporant bien (sur mon papier il y a écrit « la pâte va se démolir à chaque oeuf puis se reconstruire », sympa le vocabulaire culinaire!). Ajouter le sel (4 bonnes pincées) et le fromage, mélanger bien.

Sur une plaque de cuisson recouverte de papier sulfurisé, faire de petits tas à l’aide d’une cuillère à café (pendant longtemps je l’ai fait avec une poche à douille, je me suis rendu compte il y a peu qu’elles étaient plus jolies comme ça!). Espacer les gougères car elles vont gonfler! Enfourner pour 20 à 25 minutes, ne SURTOUT PAS ouvrir le four pendant la cuisson. Au bout des 20 minutes, entrouvrir le four toujours allumé et laisser 5 minutes. Sortir les gougères et les laisser refroidir sur une grille.

Cake charcutier:

Pour un graaand cake (préparé la veille, une fois complètement refroidi, l’emballer dans de l’alu, le couper le jour J)

300 g de farine – 4 oeufs – 3 échalotes – huilde d’olive – 1 sachet de levure chimique – 100 ml de vin blanc – 200 ml de lait – 100 g de chorizo – 100 g de jambon blanc – 100 g de jambon cru – 100 g de lardons

Faire préchauffer le four à 160°. Éplucher et émincer les échalotes, les faire dorer dans une poêle avec un peu d’huile d’olive. Dans un cul de poule, verser la farine, ajouter la levure chimique, le vin blanc et le lait petit à petit et 2 c.à.s d’huile d’olive. La préparation va être un peu liquide, c’est normal, don’t worry. Couper grossièrement la charcuterie, ajouter la à la préparation avec les échalotes. Tapisser un grand moule à cake (ou deux petits) de papier sulfurisé et y verser la préparation. Faire cuire 45 minutes à 160°. Laisser refroidir sur une grille.

Rillettes de saumon:

(préparées la veille, conservées dans un tupperware au frigo, rectifiez l’assaisonnement le jour J. Sur la photo on ne voit que la moitié des rillettes)

2 boîtes de saumon en conserve – 250 g de ricotta – 1 botte de ciboulette ciselée – le jus d’un citron – sel, poivre – (câpres=pas pour nous)

Égoutter le saumon, émietter le à la fourchette. Ajouter la ricotta, bien mélanger. Ajouter la ciboulette et le citron, mélanger, saler et poivrer, rectifier l’assaisonnement. Servir avec des petits blinis.

Cannelés comté-jambon cru:

La maison des cannelés

Recette déjà publiée sur PPDB (la nouvelle abréviation de petit pot de beurre) ici même. Préparés la veille, conservés sur leur grille de refroidissement avec un torchon sur eux.

Gaspacho de melon:

Idem, recette déjà publiée ici. Préparé la veille et conservé dans une bouteille en plastique au frigo.

Houmous de betterave (lien vers le blog dont est issue la recette en haut):

2 petites betteraves cuites – 300 g de pois chiches – 2 gousses d’ail – 6 c.à.s d’huile d’olive – 4 c.à.s de jus de citron

Mixer tous les ingrédients, rectifier l’assaisonnement. Le tahini ou beurre de cacahuètes que j’ajoute habituellement a été zappé, mais bon, pourquoi pas! Le houmous  a été fait la veille et conservé au frigo recouvert de film alimentaire.

Tarte citron confit, carottes & coriandre:

Recette de Mme Kluger, of course.

La même pâte que d’habitude, c’est à dire celle ci. On la fait cuire à blanc (comme sur le lien) avant de la garnir de 200 g de carottes épluchées et coupées en « tagliatelles » à l’aide d’un économe, 2 citrons confits épongés et coupés en petits morceaux et d’une petite botte de coriandre ciselée. Ajouter l’appareil à quiche: battre 3 oeufs avec 10 cl de crème fraîche liquide et 30 cl de lait, poivrer. Parsemer de quelques feuilles de coriandre entières.

Les feuilletés de sardines aux piments, les wraps au saumon ainsi que les sablés ont déjà été publiés ici. Pour les sablés au pavot, juste remplacer le cumin par deux poignées de graines de pavot. Ils ont été préparés la veille, mis au frigo pour la nuit (sous forme de boudin) puis découpés et cuits le matin même. Les feuilletés ont été faits la veille mais dorés, découpés et cuits le matin! Idem pour les wraps, une nuit au frigo bien emballés dans leur film alimentaire, coupés et cure-dentés le matin.

Escargots feuilletés au pesto rosso:

un ou deux rouleaux de pâte feuilletée – 80 g de tomates séchées à l’huile d’olive – 80 g d’olives vertes dénoyautées – 1 gousse d’ail – 50 g de parmesan – 40 g d’huile d’olive – une poignée de feuilles de basilic

Mixer tous les ingrédients du pesto (tout sauf la pâte quoi). Poivrer et saler doucement (les tomates et les olives salent déjà le pesto). Étaler la pâte feuilletée et étaler finement le pesto. Rouler en boudin et mettre au congélateur pour la nuit. Le lendemain, sortit les boudins, laisser les décongeler 5-10 minutes, préchauffer le four à 190°. Découper les boudins en tronçons d’environ un cm. Déposer les sur une plaque de cuisson recouverte de papier sulfurisé. Enfourner pour 15-20 minutes. Les laisser refroidir sur une grille.