Cannelés comté + jambon cru

Des petits cannelés salés, niquel pour l’apéro. L’avantage c’est qu’on peut varier à l’infini la recette, comme avec les cakes ou les muffins, une fois qu’on a la base, c’est la création qui prend le dessus. La recette vient d’Hervé, vous savez le gars qui sourit tout le temps? Qui fait des vidéos toutes simples mais avec des idées recettes super chouettes? Bon je vous met le lien ici. Et bien, il a réalisé des cannelés au beaufort et au chorizo (et le chorizo je dis oui oui oui), j’ai utilisé sa recette avec ce qu’il y avait dans mon frigo. Je suis partie chez Thomas, il y avait 10 cannelés sur la table, lorsque je suis revenue il n’en restait que deux…

100 g de comté coupé en dés  –  100 g de chiffonnade de jambon cru coupé en dés  –  2 oeufs (2 jaunes et 1 blanc)  –  100 g de farine  –  1/2 litre de lait  –  50 g de beurre  –  Sel  –  Poivre

Porter le lait à ébullition avec le beurre.
Pendant ce temps mélanger les oeufs (deux jaunes et un blanc je rappelle) avec la farine à l’aide d’un fouet.
Lorsque le beurre a fondu dans le lait chaud, verser petit à petit le lait sur le mélange farine-oeufs.
Mélanger bien au fouet et allez y doucement car c’est toujours mieux sans grumeaux…
Laisser la pâte refroidir/reposer (la farine va épaissir un peu) pendant 30 minutes minimum.

Préchauffer le four à 200°. Ajouter le jambon, le comté, une pincé de sel et un tour de poivre.

Graisser les moules à cannelés (s’ils ne sont pas en silicone). Moi j’ai graissé les moules avec une (merveilleuse) huile d’olive au piment pour voir si ça ajoutait un petit quelque chose, yum!
Enfourner pour 45 minutes. Faire refroidir sur une grille, les cannelés se dégustent tièdes ou froids. Et n’oubliez pas vous pouvez ajouter tout ce que vous désirez, des épices, des olives, des tomates séchées…

Le dernier des inrocks est sur le do it yourself, Gondry et autres technologies. J’en profite pour vous montrer cette vidéo citée dans l’article: Wes Anderson Spiderman, qui est vraiment réussie et qui m’a fait beaucoup beaucoup rire (il faut connaitre Wes Anderson et, bien sûr, Spiderman). Bref, enjoy!