Chinois aux amandes et aux pépites de chocolat

Normalement, j’aurai du faire une cramique (un cramique?) car Thomas est dingue de celles d’Aux merveilleux à Lille. Nous sommes allés récupérer tout notre bric à brac avant l’été, nous avons profité de nos cinémas lillois (Tree of life, Animal Kingdom, Gianni et les femmes) et, bien entendu, le petit déj de Thomas fut cramiquien. « Je suis sûr que les tiennes seraient trop bonnes » m’a-t-il dit la bouche pleine de brioche, comprenez: « Tu peux m’en faire quand on rentre, allez en plus t’as ta machine à pain! ». Du coup, me voilà la tête dans les bouquins à la recherche d’une recette de cramique… Zut, la pâte doit reposer une nuit… Bon bah on va faire un chinois alors… (Vous cherchez un lien entre les deux? Les pépites de chocolat).

55 g de beurre mou  –  1 oeuf  –  10 cl de lait  –  25 g de sucre  –  1/2 c.à.c de sel  –  1 sachet de levure de boulanger  –  260 g de farine

Dans la cuve d’une machine à pain, mettre dans l’ordre: l’oeuf, le lait, le sel, le sucre, le beurre fondu, la farine et la levure. Mettre en programme « pâte levée » (ou son équivalent).
Pour le faire à la main, je vous renvoie à la recette d’origine qui est ici (Quoi? Encore chez Guillemette? Bah oui Guillemette me rend guillerette c’est comme ça!)

Pendent ce temps préparer la crème d’amande en mélangeant:

50 g d’amandes en poudre  –  50 g de sucre  –  50 g de beurre fondu  –  1 oeuf  –  10 g de farine

Lorsque la pâte a levé, l’étaler sur le plan de travail fariné. Recouvrir de crème d’amandes et de 100 g de pépites de chocolat, rouler en boudin bien serré. Découper en tronçons (8 à 10) et placer les dans un moule rond beurré et fariné. Pensez à espacer les tronçons car ils vont encore gonfler! Laisser reposer environ une heure, jusqu’à ce que ça double de volume.

Badigeonner avec un oeuf battu et enfourner au four environ 20 minutes à 200° (j’ai laissé un peu plus et le chinois était légèrement trop cuit)

Bon sinon nous avons vu Tree of life et Oh-mon-Dieu (c’est le cas de le dire) ce fut un supplice. Déjà qu’avec Bob en président à Cannes, je me demandais ce que ça allait donner (président démocrate ou dictateur? Comme se demandait le rédacteur d’un vieil article des Inrocks ou de Télérama, je ne sais plus…). La palme à Terrence Malick idem. Et bien… Vous voulez ne plus avoir envie d’entrer dans une salle de cinéma pendant quelques semaines? Bingo, Terrence Malick vous offre l’occasion d’économiser votre budget sortie. Thomas a essayé de me convaincre que le film était un petit petit petit peu mieux que ce que je disais mais je maintiens que non, pour moi ce fut juste insupportable. Lyrisme, lyrisme, lyrisme. Bon, bien sûr je suis peut être un peu dure, la photo est sublime et certaines images sont plutôt chouettes. Jessica Chastain est magnifique, mais surtout, surtout les gosses sont extra. Et Dieu? Bah Dieu est partout hein, comme qui dirait. Et ça, ça peut agacer. La bande-annonce est mieux que le film et lorsque je suis sortie de la salle je me suis dit que si c’était ça le cinéma, et bien, ce serait sans moi… Le bon côté c’est que la première heure est la plus dure, donc si on veut partir, on part, et on gagne 2h18 de notre vie.